Vous ne comprenez
toujours pas Bitcoin ?

Voici une explication que même
un enfant de 5 ans comprendrait !

iLoveBitcoin.fr vous propose cette traduction française pour tenter de faire comprendre ce qu’est Bitcoin au plus grand nombre. Si vous n’arrivez toujours pas à comprendre ce que peut bien être un bitcoin, cette explication simple pourrait vous aider !

Nous sommes assis sur un banc dans un parc. C’est une belle journée. J’ai amené une pomme, je vous la donne.

Maintenant, vous avez une pomme, et moi je n'en ai plus. C’était simple, n’est-ce pas ?

Regardons bien ce qui vient d’arriver :

Ma pomme a été physiquement déposée dans votre main. Vous savez que c’est arrivé. J’étais là, vous étiez là, vous l’avez touchée.

Nous n’avons pas eu besoin qu’une autre personne soit présente pour nous aider à faire le transfert. Nous n’avons pas eu besoin de faire appel à la police pour s’asseoir avec nous sur le banc et confirmer que la pomme soit allée de moi à vous.

La pomme est à vous ! Je ne peux pas vous en donner une autre car il ne m’en reste plus. Je ne peux plus la contrôler. La pomme n’est absolument plus en ma possession. Désormais, vous avez le contrôle total sur la destinée de cette pomme.

Vous pouvez la donner à un ami si vous voulez et ensuite cet ami peut la donner à un ami et ainsi de suite.

Mais n’allons pas si vite. Revenons à nos moutons pommes !

Maintenant, disons que j’ai une pomme numérique. Là, je vous donne ma pomme numérique. Ah ! Maintenant ça devient intéressant.

Comment savez-vous que cette pomme numérique qui était à moi est maintenant à vous et rien qu’à vous ? Réfléchissez-y un instant. C’est plus compliqué non ?

Comment êtes-vous sûr que je n’ai pas déjà envoyé cette même pomme juste avant en pièce jointe, par email ?

Peut-être que j’ai fait quelques copies de cette pomme numérique sur mon ordinateur. Peut-être que je l’ai mise à disposition sur Internet et qu’un million de personnes l’ont déjà téléchargée ! Comment pourriez-vous le savoir ?

Comme vous le voyez, cet échange numérique est légèrement problématique. L’envoi de pommes numériques ne ressemble pas à l’envoi de pommes physiques.

Quelques chercheurs en informatique ont trouvé un nom à cette situation : cela s’appelle le problème de la "double dépense". Mais ne vous en préoccupez pas trop. Tout ce que vous avez besoin de savoir c’est que ça les a fait réfléchir pendant pas mal de temps et qu’ils n’avaient pas trouvé de solution… Jusqu’à maintenant !

Mais essayons d'abord de trouver une solution, rien qu'à nous.

Peut-être que ces pommes numériques ont juste besoin d’être tracées dans un livre de comptes. C’est un livre dans lequel vous répertoriez toutes les transactions, un registre de comptabilité.

Ce registre, comme il est numérique, doit exister quelque part et quelqu’un doit s’occuper de le remplir.

Par exemple, la société "Blizzard" qui a inventé le célèbre jeu "World of Warcraft" maintient un « registre numérique » de tous les objets virtuels existant dans cet univers.

Quelqu’un comme eux pourrait suivre à la trace nos pommes numériques. Génial, problème résolu !

Problème...

Il y a comme un souci pourtant...

Que se passe-t-il si quelqu’un de chez Blizzard décidait d’en créer davantage ? Cette personne pourrait juste ajouter quelques pommes numériques à son compte quand ça lui chante !

Ce n'est pas comme lorsque nous étions sur ce banc l’autre jour. C’était juste vous et moi à ce moment là. Passer par Blizzard c’est faire appel à une tierce personne pour toutes nos transactions réalisées sur un banc dans un parc.

Comment puis-je simplement vous donner ma pomme numérique, comme d’habitude ?

Y-a-t-il un moyen de faire exactement comme au parc mais avec des pommes numériques ? Ça semble difficile !

La solution

Que se passerait-il si je donnais le livre de comptes à tous ? Plutôt que de centraliser le livre de comptes sur l’ordinateur de Blizzard il existerait sur les ordinateurs de tout le monde.

Toutes les transactions ayant jamais existé, depuis toujours, en pommes numériques, seraient enregistrées dans ce livre.

Vous ne pouvez pas le falsifier. Je ne peux pas vous envoyer des pommes numériques que je n’ai pas, parce que dans ce cas ça ne se synchroniserait pas avec tous les autres livres de comptes dans le réseau.

Impossible de frauder d'autant que la difficulté augmenterait avec le nombre de copies de ce livre en circulation !

En plus, il n’est pas contrôlé par une seule et unique personne, comme ça je suis sûr que personne ne peut décider de s’attribuer plus de pommes numériques. Les règles du jeu ont été définies dès le départ.

Le programme et le règlement sont "open source", un peu comme Wikipedia. N’importe qui peut s’en occuper, le sécuriser, l’améliorer et le vérifier.

Vous pourriez vous aussi faire partie du réseau : mettre à jour le livre de comptes et vous assurer que les comptes sont justes.

Pour votre peine, vous pourriez recevoir, disons 25 pommes numériques comme récompense. En fait, c’est la seule manière de créer plus de pommes dans ce système.

C'est évidemment très simplifié… Mais ce système existe. Il s’appelle le « protocole Bitcoin ». Et ces pommes numériques sont les bitcoins. Que permet ce livre de comptes public ?

Il est open source, vous vous souvenez ? Le nombre total de pommes a été décidé dans le registre public dès le début. Je connais le nombre total de pommes qui existent. A l’intérieur de ce système, je sais que leur nombre est limité, donc qu’elles sont rares.

Quand je réalise une transaction je peux certifier que la pomme numérique n’est plus en ma possession et qu’elle est désormais à vous. Avant je ne pouvais pas dire cela des objets numériques.

La transaction sera ajoutée au livre de compte et vérifiée par les membres du réseau (qui sont des sortes de comptables).

Comme le livre de comptes est public, je n’ai pas eu besoin de la police pour montrer que je n’ai pas triché ou fait des copies supplémentaires pour moi, voir envoyé les mêmes pommes deux fois ou trois fois…

Dans ce système l’échange d’une pomme numérique est désormais en tout point semblable à l’échange d’une pomme physique.

C’est aussi sûr que de voir une pomme quitter ma main pour atterrir dans la votre. Comme sur le banc dans le parc, l’échange n’implique que DEUX personnes. Vous et moi. Et nous n’avons pas eu besoin de quelqu'un d'autre pour valider cette transaction.

En d’autres termes, cette pomme numérique se comporte à présent comme un objet concret, il ne peut exister plusieurs fois le même exemplaire dans le réseau !

Nous pouvons à présent échanger 1000 pommes, 1 million de pommes ou même 0.0000001 pomme !

Je peux vous l’envoyer d’un clic de souris ou d’un tapotement de doigt sur mon smartphone et je peux la glisser dans votre portefeuille numérique même si je suis à Tombouctou et que vous êtes à Paris.

Je peux même attacher d’autres objets numériques à ces pommes ! Ça reste du numérique après tout. Je peux ajouter une note. Où je peux y attacher des choses plus importantes comme un contrat, une action, une identité…

A présent comment devrions-nous considérer ces pommes numériques ? Quelle valeur leur attribuer ? Elles sont assez utiles après tout, non ?

Beaucoup de personne débattent de ce sujet en ce moment.

Il y a des débats entre telle et telle école économique, entre les politiques, entre les développeurs. Certains sont intelligents, d’autres sont mal informés.

Certains disent que ce système a une grande valeur, d’autres qu’il ne vaut rien, voir même que c'est une escroquerie. A l'origine, certains lui ont prédit une valeur : 1000 € par pomme et c'est bien ce chiffre qui a été atteint !

Certains disent que c’est de l’or numérique, d’autres que c’est une monnaie. Certains disent que ça va changer le monde, d’autres que ce n’est qu’une mode, à vous maintenant de vous faire votre propre idée !

Voilà, à présent vous en savez plus sur le Bitcoin que la plupart des gens !

Traduction et adaptation de l'article d'origine, par Nik Custodio.