Walmart prêt à entrer dans le métavers et les NFTs

Walmart prêt à entrer dans le métavers et les NFTs

Walmart, le géant mondial de la distribution dont le siège se trouve à Bentonville, dans l’Arkansas, serait prêt à créer sa propre crypto-monnaie, ainsi qu’à entrer sur le marché des NFT et dans le métavers encore à explorer.

Selon la chaîne de télévision américaine CNBC, la société a déposé plusieurs nouvelles marques à la fin du mois dernier avec l’intention manifeste de produire et de vendre des biens virtuels. Dans l’un des brevets, l’entreprise aurait inclus la possibilité d’offrir aux utilisateurs une monnaie virtuelle et des NFT.

En août, l’entreprise avait déjà publié une offre d’emploi sur son profil LinkedIn, à la recherche d’un expert en crypto-monnaies. En octobre, la société a lancé un test pilote dans 200 magasins équipés de distributeurs automatiques de bitcoins. L’objectif serait d’en mettre dans plus de 8 000 magasins.

A la mi-septembre, des informations ont émergé sur la mise en place de paiements avec la crypto-monnaie Litecoin dans ses boutiques, qui se sont avérées fausses.

Dans un communiqué, la société a commenté la nouvelle de son intérêt renouvelé pour les NFT et les crypto-monnaies, en disant qu’elle est :

La nouvelle frontière des NFT et du métavers

Les analystes de Morgan Stanley ont récemment déclaré que le métavers pourrait représenter une opportunité de 8 000 milliards de dollars. Facebook n’a fait que découvrir la boîte de Pandore, et maintenant de nombreuses entreprises lui emboîtent le pas.

Walmart a vu ses ventes en ligne augmenter en 2021, avec des ventes d’environ 11,1 milliards de dollars au troisième trimestre, selon un rapport de Digital Commerce 360.

« Il y a beaucoup de langage dans [les dépôts], ce qui montre qu’il y a beaucoup de planification en coulisses sur la façon dont ils vont aborder la crypto-monnaie, comment ils vont aborder le métavers et le monde virtuel qui semble venir ou qui est déjà là ».

De nombreuses entreprises de mode américaines, telles que Gucci, Nike, Adidas, Gap et Under Armour, ont testé avec succès les NFT au cours des derniers mois. Frank Chaparro, rédacteur en chef du magazine sur les crypto-monnaies The Block, affirme que les NFT et le metaverse pourraient être comparés au commerce électronique à ses débuts, au milieu des années 1990, si bien que de nombreuses entreprises ne veulent pas risquer de perdre ce qui pourrait être la prochaine révolution du commerce :

« Je pense qu’il s’agit d’une situation gagnante pour toutes les entreprises du secteur de la vente au détail. Et même s’il s’avère que c’est une mode, il n’y a pas beaucoup de dommages de réputation à essayer quelque chose d’étrange comme donner à certains clients un NFT dans un sweepstake, par exemple ».

En décembre lors d’une interview le directeur financier de l’entreprise, Brett Biggs avait déclaré qu’il était un grand partisan de la blockchain. À la même occasion, le responsable avait déclaré que l’entreprise envisageait depuis un certain temps la possibilité d’accepter les paiements en crypto-monnaies, mais qu’il ne voyait pas d' »élan irrésistible » pour aller rapidement dans cette direction pour le moment.

Share